Les bénéfices de l’activité physique sur le cerveau et les fonctions cognitives

brain health simpson's English version here

Il nous est constamment rappelé à qu’elle point l’exercice physique influence positivement notre physiologie et notre esthétique, et à quel point il est important de rester actif physiquement tout au long de notre vie pour vieillir le mieux possible. Et bien que ces considérations aient une réelle valeur, je pense qu’elles sont un peu limitées.

En effet, grâce au progrès constant de la science, nous réalisons de plus en plus que notre corps est un système intégral, et qu’aucune action ou influence imposée sur notre corps (comprenez « corps » comme un organisme entier, pas juste comme une enveloppe mécanique de chair et d’os) qu’elle soit interne ou externe ne peut être observée d’un point de vue isolé et restreint, et que pour qu’une réaction à un stimulus précis se passe, le mécanisme humain en entier est mis en mouvement d’une manière holistique.

Laissez-moi illustrer ceci avec un exemple directement lié au sport et à la santé :

Si Jean veut de plus gros biceps (athlètes et enthousiastes de sports d’endurance, soyez indulgents et continuez de lire, cela vous concerne aussi) il va se rendre à la salle de musculation, et suivre un programme qui va se concentrer sur la stimulation des biceps et devrait logiquement obtenir des gros bras. Mais la réalité de se qui se passe ne se limite pas au biceps brachial de Jean. Une multitude de réactions hormonales, nerveuses et musculaires, conscientes et inconscientes devront se passer pour que les biceps puissent être stimulés et plus tard, si l’environnement anabolique requis est présent, croître.

Cette introduction est un peu longuette, mais à mon avis nécessaire : peu importe notre but ou notre spécialité dans la vie, même si ceux-ci sont de nature plus intellectuelle, l’on devrait TOUJOURS considérer notre corps comme un système complexe et interdépendant et comment cela affecte nos performances quotidiennes.

Pour supporter ce point essentiel et fournir de la substance à mes allégations, je vais vous parler d’un fait qui vous est peut-être inconnu : l’activité physique peut améliore les fonctions cognitives, l’orientation et l’état émotionnel général d’un individu. Continue reading