Résumé de livre : Les Yoga Sutras de Patanjali, commentés par Sri Swami Satchidananda

De quoi parle de livre ?

yoga sutra by satchidanandaLes Yoga sutras sont un regroupement de deux cents « règles philosophiques » à suivre pour atteindre l’illumination. « Sutra » en sanskrit se traduit par le fil conducteur. Nous pouvons donc comprendre que nous suivons un fil pour atteindre une plus grande réalisation de soi-même.

Les deux cents Sutras ont été écrits en Sanskrit. Sri Swami Satchidananda les a donc traduits en anglais et expliqués par des mots plus communs aux occidentaux pour une meilleure compréhension.

Sri Swami Satchidananda (1914-2002) était un maître spirituel indien devenu célèbre aux Etats-Unis. En expliquant chaque Sutras par des métaphores et des paraboles, il a contribué à la compréhension de ceux-ci par les adeptes occidentaux du yoga.

Premier livre : la contemplation

La contemplation, appelé « Samadhi » (la huitième étape des huit branches  du yoga) en sanskrit, contient plusieurs niveaux qui nous emmène à l’ultime libération et nous détache de tout. Mais tout d’abord, nous devons comprendre complètement la nature. Cependant plusieurs d’entre nous n’atteindrons peut être jamais ce but dans cette vie-ci. Dieu, qui est appelé « OM » par Patanjali du fait de sa sonorité et sa vibration complète, fait partie intégrante de la nature.

Dans cette partie du livre, nous plongeons à l’intérieur de l’importance de l’esprit et son contrôle sur l’environnement qui nous entoure et comment l’esprit peut expérimenter la même situation de deux manières complètement opposées. Patanjali met en avant brièvement les différents outils que nous pouvons utiliser à travers la méditation et dans la vie quotidienne comme l’implication, la patience, le détachement, l’attitude à adopter auprès des autres, l’importance des exercices de respiration (pranayama), les objets de méditation, etc. Il explique aussi que toute connaissance est en nous et que nous avons probablement besoin d’un guide extérieur (une personne ou des écritures) pour nous orienter au plus profond de nous même.

Second livre : la pratique

L’application et l’utilisation des outils mentionnés dans le chapitre précédent se trouvent être le sujet principal de cette deuxième partie. Patanjali décrit les différents obstacles que nous pourrions rencontrer, venant autant de l’extérieur, sur lesquels nous avons peu de contrôle, que de l’intérieur comme notre propre corps et notre propre conscience. À travers la perte de notre ego et du laisser aller, la méditation nous emmène à un niveau plus haut de compréhension et nous amène à un détachement complet face aux différentes situations de la vie. De cette façon Patanjali atténue la difficulté du chemin qui conduit à la compréhension complète de la nature.

La nature est en constante mutation. C’est pourquoi, il est préférable de la laisser nous guider par le fait de profiter de chaque instant et de contempler les changements tout en ignorant les notions de passé et de futur.

Dans ce chapitre nous sommes aussi introduit aux huit branches du yoga. Patanjali nous enseigne chaque partie et chaque niveau de chaque branche.

huits branches du yoga

Troisième livre : les accomplissements

Dans le troisième chapitre nous jetons un œil aux trois derniers stades des huit branches du yoga (dhâranâ = concentration, dhyâna = méditation et samâdhi = contemplation). La pratique de ces trois stades s’appelle « samyama » et agi sur notre environnement intérieur au contraire des cinq premières branches qui se concentre sur l’environnement extérieur.

Grace au processus de « samyama » il est possible d’atteindre l’illumination, comprendre toute connaissance et même, à un stade méditatif très élevé, acquérir des sens surnaturels et une perfection corporelle.

Quatrième livre : l’absoluité

L’absoluité est atteinte par « samadhi », à ce moment tous les efforts pour l’atteindre s’effacent et nous nous reposons dans notre vraie nature sans l’aide de mère nature. Notre esprit est au complet repos à la différence de notre corps qui est très actif, sans être influencé par le monde extérieur.

Pour bien illustrer le style du livre et les enseignements qu’on y trouve, voici un extrait qui est un de mes passages favoris :

« Un jour, un groupe décide d’aller visiter un jardin qui selon les rumeurs était rempli de magnifiques arbres fruitiers. Cependant, le jardin était complètement entouré d’un mur très haut. Il ne pouvait donc pas apercevoir le jardin. Avec effort une première personne grimpa sur le mur et contempla l’intérieur. A la vision de cette luxuriante et généreuse nature, il sauta sans hésiter de l’autre côté du mur. Une deuxième personne grimpa et sauta immédiatement. Finalement, une troisième personne grimpa, mais cette fois à la vision du jardin s’arrêta et dit « Mon dieu, comment puis-je sauter maintenant ? Il y a tant de personnes affamées et qui ne savent pas comment grimper ». Alors, elle s’assit sur le mur et s’exclama « Hé, il y a une multitude de fruits, venez voir. Si vous essayez, vous pouvez monter sur le mur comme moi ». Elle tendit sa main et aida les autres à atteindre le sommet du mur et à accéder au jardin. »

Cette jolie parabole de Sri Ramakrishna Paramahamsa est définitivement très intéressante pour tout instructeur. En effet, selon moi, un instructeur devrait vivre en temps qu’exemple et toujours garder à l’esprit que ses actions ont un impact.

Qu’elle a été mon sentiment à lecture du commentaire ?

Premièrement, j’ai été intimidée par le livre et n’était pas vraiment sur de comprendre le sens de chaque Sutras. Toutefois, il m’a surpris, car tout ce que je lisais prenait du sens. J’ai lu la première partie en moins d’une semaine. Bien sûr, il faudra des années pour appliquer tout le savoir et finalement atteindre une réelle compréhension du sens philosophique.

Les exemples et les histoires contés par Satchidananda m’ont beaucoup plu. C’est d’ailleurs très plaisant de réaliser un aussi profond savoir à travers des histoires très simples.

Selon plusieurs critiques, il semblerait que cette traduction des Yoga Sutras de Patanjali soit l’une des plus adaptées au monde occidental pour l’introduction à la philosophie du yoga. Je suis contente d’avoir commencé mon étude des Yoga Sutras avec ce livre car sa lecture fut très aisée.

Ma conclusion

La compréhension de ce livre est simple, mais en comprendre son application à travers notre propre vie ne l’est pas. Ce n’est pas grâce à sa lecture que nous pourrons en saisir le sens mais à travers l’expérimentation, la pratique, la dévotion et la compréhension de notre vraie nature intérieure.

Advertisements

8 thoughts on “Résumé de livre : Les Yoga Sutras de Patanjali, commentés par Sri Swami Satchidananda

  1. Tu as écrit en haut De quoi parle de livre ;p
    Et bien, j’ai beau aimé le yoga je trouve quand même cet ouvrage intimidant, mais qui sait peut-être un jour je le lirai!

  2. Bonjour, désolée de vous ennuyer, mais le lien envoyé ne correspond pas aux Yoga Sutras commentés par Swami Satchidananda, il s’agit d’une autre traduction.
    J’aimerais vraiment savoir si on peut les trouver en français ; je suppose que c’est la version en anglais que vous avez étudiée et commentée.
    Merci à vous quoi qu’il en soit…

    • Aucun problème, c’est un plaisir d’interagir avec nos lecteur. Je suis navré de vous avoir dirigé vers un lien inexacte. Je dois avouer que nous avons peux de temps pour nous occuper du site ces derniers temps. C’est effectivement la version anglaise qui a été étudiée et sur laquelle est basée notre article. Il semblerait que la version commentée par Swami Satchidananda ne soit pas disponible en français. Nous allons néanmoins garder les deux yeux ouvert.
      Meilleures salutations.

      EverDayLife Performance

  3. Merci pour ce résumé, j’avais un peu peur de me lancer dans la lecture de ce livre en anglais car les concepts étants déjà très complexes, je ne souhaitais pas ajouter la difficulté de la langue car j’ai l’habitude de lire de livres moins “philosophiques” en anglais. Vous m’avez éclairée et donné envie de le lire pour comprendre un peu mieux cette activités, le yoga, que je commence à peine à pratiquer.
    Encore merci.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s